Les podcasts à vraiment vraiment, mais alors vraiment écouter

(Dernière mise à jour en octobre 2020)
J’en parle beaucoup, quitte à radoter, je les dévore : mais voilà, dès les 30 premières secondes d’un podcast, je peux aussi décrocher, pester.
Je compile avec plaisir les pépites irréprochables, les recommandant régulièrement à mon entourage. Et puis, je suis toujours un peu agacée à la lecture dans la presse des “top 10 des meilleurs podcasts du moment”, dans lesquels on constate vite que les épisodes ont été écoutés à la va-vite… Quand ils ont été écoutés.

Alors, histoire d’en garder une trace, car la production de séries de podcasts s’accroît à vitesse grand V, voici ici une liste.

Cette compilation demeurera forcément mouvante, imparfaite, désordonnée, mal éditée, bavarde, tel un Best Of Buddha Bar vol. 34. Mais c’est toujours un peu mieux que mon message whatsapp ou un mail long comme 3 bras.

Comme on dit : prenez soin de vos oreilles.

Ou peut-être une nuit
Une série d’ambition, dont les deux premiers épisodes, très bien construits, m’ont conquise avec leur délicatesse, leur pertinence, et ce juste degré de dévoilement. À l’image d’Un Podcast à soi (voir plus bas), ces séquences devraient être déclarées d’utilité publique. Parce que le sujet, l’inceste, plus que dur mais bel et bien présent dans le quotidien d’innombrables victimes, suscite horreur et silence, et qu’il demeure sous-traité dans le panel médiatique. Non, on ne verse jamais dans le pathétique dans Ou peut-être une nuit, grâce à la vision d’enquêtrice de la journaliste Charlotte Pudlowski. Oui, on plonge dans un système parfaitement rodé dans son impunité, qu’il nous faut tous décortiquer et comprendre pour mieux l’appréhender.

À écouter en solo, m’est avis, pour se faire sa propre opinion.
https://podcasts.apple.com/fr/podcast/injustices/id1468879006

Code Source
Mon plaisir quotidien de 15–20 min, soit un décryptage de l’actu par des journalistes du Parisien, très bien fichu, illustré en archives, extraits. J’aime particulièrement les portraits de footballeurs ou autres sportifs superstars, parfaits pour ma méconnaissance criante du domaine.

>>À écouter absolument : le portrait de Patrick Sébastien, quelle histoire fantastique (et je ne suis absolument pas ironique) !
https://www.leparisien.fr/podcasts/code-source/

Écouter le cinéma
C’est bien simple, depuis que j’ai écouté cette série de podcasts d’Arte Radio, je n’écoute plus les films de la même manière, en connaissant un peu mieux le boulot génial des ingé son, véritables geeks et collectionneurs systématiques de bruits. Et franchement, entendre un gars reconnaître le film rien qu’en écoutant 30 secondes du début de Terminator 2, c’est plus bluffant que Martoni.

https://www.arteradio.com/serie/ecouter_le_cinema

Transfert
Du témoignage relevant de l’extraordinaire. Un peu comme si votre pote vous racontait pendant un long moment (la durée des épisodes de Transfert est variable) une histoire pour le moins marquante.

Certains épisodes sont vraiment incontournables, d’autres un peu moins à mon goût. C’est lié souvent à la capacité, ou non, de la personne interviewée à prendre du recul sur son histoire : or, quand la personne est encore très investie dans son vécu — ou qu’elle n’a pas la maturité ad hoc -, elle n’a pas encore eu le temps de percevoir, réfléchir les subtilités, les pensées que chaque protagoniste de son histoire mettaient derrière ses actes.

Diffusion : entre 2 et 3 épisodes chaque mois. 105 épisodes disponibles en mars 2020.
Durée : très variable, de 30 à 50 min.

>> Ecouter absolument : “De la violence des amitiés”, “Retour à Valparaiso”, “Un nouveau nom en héritage”, “Sortir de la violence”, “Revenir d’un paradis artificiel”, et plein d’autres, que je n’arrive hélas pas à toujours retrouver derrière les titres énigmatiques. Je les ajouterai ici au fur et à mesure.

Gastropod (en anglais)
De l’histoire, de l’anthropo, de la science, de la bouffe : un podcast qui ose depuis déjà plus de 5 ans s’attaquer à des sujets parfois ardus mais passionnants, riches en infos, animé par deux chouettes femmes, Cynthia Graber et Nicola Twilley.

Diffusion : deux épisodes par mois.
Durée : entre 35 et 50 min. en gros.

>> Ecouter absolument :Who faked cheese ?”, “Feed the World: How the U.S. Became the World’s Biggest Food Aid Donor — And Why That Might Not be Such a Great Thing”.

Un Podcast à soi
De l’excellent jus de crâne pour aborder les questions liées au genre, aux féminismes (rares sont les podcasts à soigner la représentation de tous les courants), aux égalités entre tous les genres. Le travail de Charlotte Bienaimé pour Arte Radio est remarquable. À noter : j’ai fait écouter à des hommes de mon entourage, assez effrayés par l’aspect féministe. Eh bien ils ont vite accroché au final !
J’ai dû m’habituer au ton très “lu” de beaucoup de passages, mais ils sont très bien ponctués par les témoignages, plus spontanés, vivants. Montage, habillage intelligent, soigné, aucun blabla inutile.

Diffusion : 1er mercredi de chaque mois. Plus de 24 épisodes disponibles en mars 2020.
Durée d’un épisode : autour d’1 heure.

>> Ecouter absolument : tout. RIEN n’est à éviter , y compris sur des sujets a priori arides. Conseil (qui pourra apparaître comme évident à certain.e.s): prendre garde à écouter au casque ou entre adultes beaucoup des épisodes, qui pourraient se révéler assez durs à appréhender pour les enfants.
https://www.arteradio.com/emission/un_podcast_soi

J’y retourne régulièrement :

6 Minute English : pour ceux qui veulent un minimum de pratique quotidienne, avec tout le flegme et l’humour brit’ made in BBC.
https://www.bbc.co.uk/learningenglish/english/features/6-minute-english

Les Chemins du Désir : je ne compte plus le nombre de fous rires libérateurs que ce podcast a provoqué chez moi. Ou comment parler de sexualité avec drôlerie et sensualité, toujours avec bon goût. Un bijou. https://www.arteradio.com/serie/les_chemins_de_desir

L’Employé : totalement angoissante, une fiction d’anticipation qui valorise le boulot formidable des acteurs.
https://open.spotify.com/show/4eG0p1ECR2jxiMAg9YGJaE

Entre, saison 1 : elle est génialissime à écouter, cette Justine âgée de 11 ans, qui analyse son monde et ses coups durs. Saison 2, c’est moins accrocheur.
https://louiemedia.com/entre

Les Couilles sur la Table : surtout pour les épisodes avec Virginie Despentes. Je recommande vivement le livre de Victoire Tuaillon.
https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table

Enjoy.

Chargée de projets digitaux @ Blinkl / Padawan UX Designer / co-founder @lescamionneuses / auteure “Bierographie”, “Gin lovers”, “Alcools et liqueurs maison”

Chargée de projets digitaux @ Blinkl / Padawan UX Designer / co-founder @lescamionneuses / auteure “Bierographie”, “Gin lovers”, “Alcools et liqueurs maison”